Démarche artistique

Démarche artistique


Après une formation initiale  » mécanique générale  » Philippe ANDRE est entré chez Citroën -Rennes et a suivi une formation de traceur – contrôleur de carrosserie prototype qu’il a exercée pendant quatre années . Il a intégré ensuite un bureau d’études carrosserie . Son besoin de  » grand air « et de liberté ne lui ont pas permis de s’adapter à la condition de  » bureaucrate « .

Il a donc quitté le bureau d’études pour un congé formation en 1975 .

Cette formation de tailleur de pierre réalisée à Louvigné du désert se terminera en février 76 , date à laquelle il se trouve confronté à la dure condition du travail traditionnel  du granit dans les carrières aujourd’hui disparues.

Ne voyant pas d’avenir dans ce type de chantier , Philippe ANDRE s’installe  » à son compte  » en février 1977  . Sa créativité et son ouverture vers la personnalisation des commandes lui permettront d’acquérir rapidement une solide réputation . En 1979 , il sera reconnu par ses pairs avec  le titre de  » Un des Meilleurs Ouvriers de France  » médaille d’Or .

Cette distinction lui ouvrira naturellement les portes de l’enseignement en 1980 .

Je me « soigne » …..
…….. en sculptant dans la pierre dure tous mes amours,
pulsions, rêves, interrogations et traumatismes liés à mon idéal
« noyé » dans notre société déjantée

Les sculptures sortent “naturellement” de la pierre..
Une forme qui me plaît, une idée et je démarre en “taille
directe” usant de mes outils pour dévoiler ces figures aléatoires
habitées.

Je travaille en taille directe, c est à dire que je n ai pas de modèle (sauf pour les
commandes).
J’utilise beaucoup les outils manuels traditionnels , la massette et le poinçon, en
utilisant le moins possible les outils électriques .
C est la pierre qui me guide ! Les formes que je donne à la pierre en la fendant avec
des coins laissent déjà envisager un mouvement et oriente mon intervention….
Je laisse aller mon inspiration devant la pierre naturelle brute et les formes
apparaissent !
J essaie de fixer un instant  , mais la pierre travaillée me révèle d autres images.
Ainsi naissent ces sculptures, souvent multicéphales, inachevées , imaginaires et en
mouvement ….
Chacun y verra des choses différentes : formes suggestives, animales ou humaines .

Ce sont des « pierres à histoires » …